Recherche

Daech est une organisation terroriste implantée principalement en Syrie et en Irak, inscrite sur la liste 1 267 des Nations Unies relative aux sanctions contre les groupes terroristes. Apparue originellement en Irak à partir de 2006, l’organisation poursuit un objectif : étendre sans limite son influence et son système de terreur, au-delà de sa zone initiale d’implantation moyen-orientale. 

Que signifie Daech ?

Daech est l’acronyme arabe d’« État islamique en Irak et au Levant ». Bien qu’il se considère comme un « Etat », ce groupe terroriste n’en est nullement l’incarnation puisqu’aucun autre pays ne lui reconnait ce statut.

L’organisation est, à l’origine, une émanation d’Al-Qaida en Irak. La majorité de ses membres sont originaires d’Irak et de Syrie, mais d’importants contingents de « volontaires » venus d’Afrique du Nord, d’Europe, du Moyen-Orient, d’Asie et du Caucase ont rejoint ses rangs.

L'idéologie et les objectifs de l'organisation

Daech appartient à la mouvance salafo-djihadiste dont l’idéologie extrémiste repose sur une conception du salafisme dit « révolutionnaire » qui se traduit par un usage de la violence et de la terreur obéissant à un projet : l’instauration d’un « califat ». Daech poursuit un projet totalitaire dont l’un des fondements est le fanatisme millénariste de ses dirigeants – c’est-à-dire leur croyance à l’imminence de la "Fin du Monde". Grâce à une utilisation intensive d’internet et des réseaux sociaux, Daech a développé une stratégie de communication à l’échelle mondiale, qui lui permet de diffuser les films de ses exactions, de recruter des « volontaires » et d’inciter ses sympathisants à commettre des attentats. De nombreux groupes terroristes situés en Libye, en Égypte, au Nigéria, ou encore en Afghanistan ont prêté allégeance à Daech.

Vivre sous Daech

L’organisation fait preuve d’une violence extrême à l’égard des populations civiles, qu’elle terrorise pour maintenir son emprise sur les territoires conquis. Elle tire ses revenus des trafics d’êtres humains — en particulier des femmes et des minorités, notamment Yézidies, qu’elle réduit en esclavage —, d’antiquités et de pétrole, mais également du racket des populations locales. Le groupe terroriste est à l’origine de destructions massives du patrimoine mondial de l’Humanité comme en attestent ses actions criminelles dans les cités antiques de Palmyre, Nimroud et Hatra.

Les musulmans, premières victimes

Malgré l’instrumentalisation de l’islam opéré par sa propagande, les actions terroristes de Daech tuent d’abord et majoritairement des musulmans (de toute obédience). Dans les faits, les musulmans sont les premières victimes de Daech, à l’encontre desquels l’organisation pratique une politique de terreur qui n’épargne ni les femmes, ni les enfants. Daech a d’ailleurs été condamné de façon répétée par d’importantes autorités religieuses musulmanes au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe.

Une triple menace pour le monde

Daech fait peser une triple menace sur le monde :

  • sur toutes les populations civiles du Proche et Moyen-Orient, principalement en Irak et en Syrie, parmi lesquelles les minorités religieuses et ethniques (dont la présence dans la région est plusieurs fois millénaire) qui sont les premières victimes des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité perpétrés par Daech, documentés par les rapports successifs des Nations Unies ;
  • sur les États de la région et au-delà, par sa stratégie de ralliement d’autres groupes terroristes, par sa remise en cause des frontières, des structures étatiques et par les nombreux attentats commis ;
  • sur la France, comme sur tous ceux qui s’opposent à son projet de terreur.
Partager l'article